Questions fréquentes

Produits

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ DE LIFEWAVE :
Les produits LIFEWAVE ne sont pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une quelconque maladie ou condition médicale. Consultez toujours un médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié avant de vous lancer dans un nouveau traitement, l’utilisation d’un produit, un régime ou un programme de remise en forme.

Les patchs sont un outil de prévention.
Ils vous serviront à rester au meilleur de votre forme, plus longtemps pour vieillir mieux, et augmenter les capacités de votre système immunitaire

Les patchs envoient une information  au corps sous forme de lumière.
De même que le soleil envoie des fréquences de lumière qui nous font produire de la mélanine (bronzage) ou la Vit D

Les patchs ont 2 fonctions indépendantes l’une de l’autre, mais éventuellement complémentaires.

  1. Envoi d’une information
    On peut les appliquer n’importe où, et l’information circulera via un de nos circuits bioénergétiques (vaisseaux sanguins, nerfs, l’eau dont nous sommes fait à 70% +)
  2. Toute fréquence est une énergie. La lumière aussi et peut être utilisée sur des points d’acupuncture comme des aiguilles.
    On peut tester n’importe quel point d’acupuncture, de toutes les brochures produits, et favoriser le points qui nous fait le plus de bien.
    L’utilisation de l’aspect énergétique du patch est indépendant du patch utilisé.
    Exemple : Glutathion sur les fesses ou sur le foie, ou n’importe où enverra au corps l’information de produire du Glutathion.
    Glutathion sur un point d’acupuncture produira EN PLUS l’activation de ce méridien.
    Ceci produira un effet soit complémentaire (en synergie) soit un second effet sans rapport entre eux. Le même résultat énergétique (méridien) pourrait être obtenu en posant un autre patch quelconque sur le point d’acupuncture.

Les patchs doivent être portés environ 12 heures (+-2) comme précisé par Lifewave et sur toutes les brochures. Il y a 3 raisons :

  1. La chaleur et les vibrations détruisent les cristaux actifs des patchs.
  2. La peau a besoin de respirer, or les patchs sont en matière plastique, et étanches.
  3. Le corps doit continuer le travail sans “béquille”, par lui-même.

OUI, absolument.
Tous les patchs sont compatibles entre eux, et il n’y a pas de limite au nombre de patchs que l’on peut avoir en même temps. Il est suggéré de se limiter à 5 patchs (ou paires)

NON ! Tous les patchs peuvent se porter de jour comme de nuit.
Exemples :

  • Certaines personnes ne dorment pas avec un patch la nuit, y compris Silent Night. En le portant le jour il régulera quand même le rythme circadien, permettant de profiter d’un sommeil plus réparateur la nuit.
  • Energy Enhancer n’empêchera pas de dormir, car il régule les énergies, et n’est en rien un excitant. Sur le point “Foie 3” le soir, il aidera le foie a éliminer le verre en trop.

 

Ecouter son corps est la seule “recette” et faire comme on se sent le mieux.

A ne pas être malade !
Les patchs se basent sur le principe de prévention, et non de guérison.

Un corps sain n’est pas malade, s’auto-entretient, s’auto-régénère, et si une maladie devait arriver alors il a les moyens de s’auto-guérir.

Lifewave offre 3 catégories de patchs:

  • Confort : Icewave, Energy Enhancer, SP6, Nirvana, Silent Night, Alavida,
  • Anti-âge : le Trio Y-Age (Glutathion, Carnosine, Aeon)
  • Rajeunissement : X39

Le trio Y-Age + X39 sont les patchs de base pour rester au top de sa forme, voire retrouver la forme de ses 20 ans.

Les patchs sont actifs des l’instant où ils sont en contact avec la chaleur du corps (infra-rouges).
En général, Icewave élimine 80 à 100 % de la douleur en moins d’une minute.
Mais il est impossible de dire combien de temps il faudra pour ressentir les résultats escomptés. Nous sommes tous différents, génétique, style de vie, nourriture, capacité d’écouter son corps etc… On  pourra donner une fourchette entre 1 et 6 mois, selon les conditions et les attentes.

Les patchs fonctionnent toujours. L’important est de se créer des attentes réalistes.

Rien !
Votre corps continuera sur sa lancée, c’est-à-dire reprendra le cours normal de son vieillissement

Il n’y a aucun effet secondaire connu aux patchs…
Toutefois, chacun étant différent, de par nature et/ou conditions de vie, certains peuvent réagir à l’utilisation de certains patchs.

L’exemple le plus fréquent (environ 5% des cas) est le Glutathion qui, de par son effet détoxifiant, peut provoquer de douleurs ou autres état de malaise léger. Il ne faut en aucun cas s’alarmer, et simplement enlever le patch 2 ou 3 heures, puis le remettre 2 ou 3 heures etc…, au bout de 2 a 5 jours au maximum, les effets indésirables.

Souvenez-vous que dans tous les cas de maladie ou de condition particulière (grossesse, maladies etc…) il  est fortement suggéré que l’utilisateur potentiel parle avec et obtienne l’accord de son médecin.
La société ne pourra en aucun cas couvrir un distributeur n’ayant pas suivi les règles de précaution.

Il n’y a, à ce jour, qu’une seule contrindication à l’utilisation d’un des patchs :

X39 ne dois pas être utilisé sur qui a eu une greffe d’organe.

En effet, pour éviter le rejet de l’organe greffé, le patient reçoit à long terme, voire à vie, un traitement immunodépresseur (bloque la production de cellules souches)

Toutefois, dans tous les cas de maladie ou de condition particulière (grossesse, maladies etc…) il  est fortement suggéré que l’utilisateur potentiel parle avec et obtienne l’accord de son médecin.
La société ne pourra en aucun cas couvrir un distributeur n’ayant pas suivi les règles de précaution.

Il n’y a aucune évidence démontrant que les patchs puissent nuire à un traitement médical quelconque.
Au contraire, ils semblerait qu’ils travaillent en synergie, en améliorant les capacités immunitaires, aidant donc à la guérison. 
Il est toutefois fortement conseiller d’en parler au médecin traitant.

Les patchs vont potentialiser les compléments alimentaires.
En effet, nous n’absorbons qu’un faible pourcentage de ce que nous ingérons. Une fois digéré, le corps ne va en utiliser à nouveau qu’un faible pourcentage. Nos cellules sont polluées (métaux lourds, poisons tels que pesticides et engrais, oxydation) et ne fonctionnent pas au mieux de leurs capacités.
Les patchs vont redonner aux cellules leur plein potentiel, pour mieux utiliser les éléments nutritionnels que nous leurs fournissons.

Business

NON !
Ce qu'il faut c'est générer du volume d'affaires (BV)

Ce volume peut être généré par le distributeur (pour consommation personnelle ou revente), ou par des clients occasionnels ou préférentiels qui ont acheté sur le site du distributeur.

Dans un plan binaire, le distributeur doit construire deux équipes, 1 à droite et une à gauche.

Ces 2 équipes doivent maintenir un équilibre d' 1/3 du volume d'affaires hebdomadaire dans 1 des "pattes" e 2/3 dans l'autre, soit, chez Lifewave 330 / 660 BV.
La patte forte peut être la gauche une semaine et la droite la semaine suivante.

Chaque fois qu'il y a un minimum de 330 BV dans la patte la plus faible et au moins 660 BV dans l'autre, on est payé 1 cycle, qui chez Lifewave équivaut à un maximum de 50 US$
330 BV sont alors déduits de la patte faible, et 660BV déduits de la patte forte.
Les BVs restant sont reportés pour la semaine suivante.

Dans un plan binaire, on cumule les points à l'infini.
Ceci implique le risque pour la société de devoir payer plus que le % prévu pour payer le réseau (60%)

A la fin de chaque période, on additionne le nombre de cycles à payer dans le monde (tout le réseau) et on le divise par le montant total de BVs.

  • Si le résultat est supérieur à 50$, tous les distributeurs touchent 50$, et l'excédent éventuel va sur un compte de réserve
  • Si le résultat est inférieur à 50$, on rajoute le compte réserve et les distributeurs sont payé ce que donne le calcul, soit moins que 50$.

La différence est ce qu'on appelle le CAP.

Print Friendly, PDF & Email
Scroll to Top